Ortas Grands vins

Poissons d'eau douce dans les Brasseries Flo

Anguille, sandre, carpe, brochet, truite, saumon de fontaine....

Marins d'eau douce à vos fourchettes ! Jusqu'au 31 mars, toutes les Brasseries du groupe Flo vous emmènent à la découverte des poissons d'eau douce, venus de nos lacs et rivières, pour la plupart très rares dans nos assiettes. Entrée ou plat, le choix est cornélien : assiette dégustation avec truite fumée, tartare de carpe de la Dombes, anguille fumée du Val de Loire et oeufs de truite, délicieux dos de sandre au petit épeautre de Provence, gourmandise de brochet au vin de Noilly, filet d'omble chevalierà la plancha au beurre d'oseille, rillettes d'omble chevalier et truites fumée, saumon de fontaine meunière aux amandes... l'occasion de retrouver des goûts souvent oubliés.
Les adresses des brasseries : www.espritbrasserie.com/en-ce-moment-dans-nos-brasseries

fiche

Taste of Paris en mai

Un nouveau casting pour le festival des chefs

Pour sa troisième édition, le casting du festival s’étoffe avec au total 19 invités aux fourneaux. Ils proposeront plus de 70 plats signatures ou compositions créées pour l’occasion. Parmi eux, des icônes de Taste of Paris, ces fidèles qui ont construit le succès du festival et que le public a plaisir à retrouver : Guy Savoy (Restaurant Guy Savoy), Thierry Marx (Mandarin Oriental, Paris), Frédéric Anton (Le Pré Catelan), Romain Meder (Alain Ducasse au Plaza Athénée), Stéphanie Le Quellec (La Scène au Prince de Galles), Nicolas Beaumann (Maison Rostang), Juan Arbelaez (Nubé à l’Hôtel Marignan), Kei Kobayashi (Kei) et Pierre Sang Boyer (Restaurants Pierre Sang). À leurs côtés, de nouveaux chefs, et pas des moindres, ont accepté de relever le défi. Julia Sedefdjian (Les Fables de la Fontaine), Sylvestre Wahid (Thoumieux), Yoshitaka Takayanagi (L’Agapé), Tomy Gousset (Tomy & Co) représentent la nouvelle scène parisienne, énergique et multiculturelle. Le festival accueillera également Philippe Labbé, tout juste arrivé à la tête des cuisines de l’illustre Tour d’Argent, ainsi que Grégory Marchand (Frenchie), incarnation parfaite du dynamisme de la gastronomie à Paris. Amandine Chaignot (Rosewood London), William Ledeuil (Ze Kitchen Galerie) et Jean-Baptise Lavergne (La Table du 11), trois anciens élèves de la prestigieuse École FERRANDI Paris, se succèderont pour leur part au sein du pop-up restaurant éponyme qui verra son casting changer quotidiennement. Et bien évidemment, le sucré tiendra aussi sa place, avec la présence de deux grands chefs pâtissiers, Guy Krenzer (Maison Lenôtre) et Christophe Adam (L’Éclair de Génie).
Parmi les exposants au Grand Palais su 18 au 21 mai, on remarque égalemet quelque superbes artisans que les fans du Guide des Gourmands connaissent bien comme les Foies Gras du Ried, la Maison Paris et ses foies gras, la Ferme de Vertessec et ses volailles, Doumbéa et ses jambons, Baumes des Anges et ses arômes, la Maison Perrotte et ses confitures, Thierry Court et ses entremets, Elixia et ses limonades... les adresses de ces excellents artisans sont dans le Guide.
Taste of Paris : infos et billeterie sur paris.tastefestivals.com

fiche

Concours des grenaches du monde

L'Espagne grande gagnante

C'est à Alghero en Sardaigne (où nous avons pu admirer un superbe coucher de soleil) que s'est déroulée la cinquième édition de ce concours dédié à une famille de cépages formidables : les grenaches. Blanc, rouge ou gris, vinifiés en vins secs blancs, rouges et rosés mais aussi en vins doux naturels, les grenaches donnent quelques merveilles mondialement célèbres et d'autres vins, plus dicrets, mais parfois très séduisants. A ce concours désormais annuel, initié par le CIVR (Comité interprofessionnel des Vins du Roussillon) étaient présentés 684 vins venus de 8 pays à une centaine de jurés de 15 pays différents. Ont été décernées 213 médailles dont 104 d'or, 87 d'argent et 22 de bronze. Avec à elle seule 108 médailles, soit un peu plus de la moitié, l'Espagne est en tête devant la France et l'Italie à égalité (51 chacune). Bravo à la Macédoine et à l'Afrique du Sud qui, bien que n'ayant présenté qu'un vin, sont tout de même reparties avec une médaille. Et bravo à la Sardaigne dont l'appellation Cannonau Di Sardegna a fait une belle moisson ! Prochaine étape du concours : l'appellation Terra Alta en Catalogne. Résultats compets du concours sur www.grenachesdumonde.com

fiche

Les Etats-Unis gagnent le Bocuse d'Or

Un prix qui fête ses 30 ans

Pour célébrer ses 30 ans, l'épreuve créée par Paul Bocuse avait imposé deux thèmes: le classique poulet de Bresse aux crustacés pour le "plateau" et l'assiette végétale, plus contemporaine (même si Michel Bras a imaginé son "gargouillou de légumes" voilà plus de 30 ans !). Ce sont les États-Unis avec Mathew Peters, sous-chef du Per Se, restaurant triplement étoilé de New York qui ont gagné. Le Bocuse d'Argent revient à la Norvège avec Christopher William Davidsen, chef de trois restaurants à Trondheim et le Bocuse de bronze à l'Islande avec Viktor Andrésson chez du restaurant Grillio du Radisson Blu Saga à Reykjavik. Le candidat français, Laurent Lemal de la Coopérative à Bélesta dans les Pyrénées Orientales est, lui, arrivé cinquième. Toutes les infos sur bocusedor.com

fiche

La France remporte la Coupe du Monde de la Pâtisserie

Le Japon finit en argent et la Suisse en bronze

La France Championne du Monde de pâtisserie au Sirha à Lyon gâce à trois jeunes hommes très talentueux : Etienne LEROY, capitaine de l'équipe, en "Catégorie sucre" , 28 ans, sous-chef Pâtissier de l'hôtel Eden Roc au Cap d'Antibes, Bastien GIRARD, en "Catégorie chocolat" , 28 ans, responsable Recherche & Développement Pâtisserie chez Potel & Chabot à Paris, et Jean-Thomas SCHNEIDER, en "Catégorie glace" 35 ans. Sur le thème de l'année, le rock'n'roll, ils ont réalisé en dix heures douze desserts à l'assiette identiques, trois entremets au chocolat, trois entremets glacés aux fruits et trois pièces artistiques: une en sucre (un guitariste et un batteur superbes), une en glace hydrique sculptée et une en chocolat. Toutes les infos sur www.cmpatisserie.com/finale-2017

fiche

Nouvelle distillerie pour le Château du Tariquet

Un Coq d'Or en Armagnac

Nouvelle distillerie pour le très estimable Château du Tariquet dans le Gers, Coq d'Or du Guide des Gourmands pour ses magnifiques armagnacs. Des chais plus grands et, surtout, un second alambic, identique au premier, fabriqué selon le même plan, avec les mêmes matériaux et surtout dans les mêmes ateliers de la famille Chiarada à Concom que le premier qui remonte à plusieurs décennies. Deux alambics en cuivre, chauffés au feu de bois, et où sont distillés, en novembre et décembre, les vins de goutte du domaine. Pour obtenir des armagnacs exceptionnels associant l'ugni blanc et le baco, parfois avec la folle blanche. Une pure folle blanche qui se décline également seule.. Bref, des bas-armagnacs à goûter sans attendre ! Sans oublier les vins du vaste domaine qui compte aujourd'hui 1125 hectares : le plus grand vignoble privé de France ? Probablement mais surtout celui qui appartient à la plus charmante famille du vignoble, les Grassa, depuis plus de 100 ans déjà ! www.tariquet.com

fiche

LE RETOUR DU SKREI

Comme chaque année le roi des cabillauds revient en janvier

Péché entre janvier et fin avril, au large des îles Lofoten, au nord de la Norvège, dans les eaux froides du cercle polaire, ce cabillaud exceptionnel est présent sur les plus grandes tables. Et il le mérite bien : sa chair épaisse et ferme, blanche et joliment nacrée, fine et goûteuse, élégante et soyeuse, unique au monde, se cuisine à volonté, simplement ou selon des recette plus sophistiquées. Depuis 2006, un Label protège le "skrei de Norvège" qui doit avoir atteint sa maturité -environ 5 ans-, être conditionné moins de 12 h après la pêche, emballé posé ventre vers le bas avec de la glace autour du cou, maintenu entre 0 et 4° jusqu'à sa livraison et bénéficier d'une traçabilité complète. Un poisson de grande qualité ! Plus d'infos et des recettes sur www.poissons-de-norvege.fr

fiche

Jean Sulpice à Talloires

A l'Auberge du Père Bise, sur les bords du lac d'Annecy

Une fois terminée sa quinzième saison à Val Thorens, le très talentueux Jean Sulpice va descendre de la montagne et s'installer, dès le mois de mai, dans la très célèbre Auberge du Père Bise à Talloires, sur les bords du lac d'Annecy. Après d'importants travaux de rénovation, e jeune chef souhaite conserver à la vieille maison son ambiance chaleureuse et confortable et y servir une cuisine généreuse, authentique et pleine d'émotions.

fiche

Le 8ème Championnat du Monde de Pâté Croûte

remporté par Jérémy Delore

Placé sous la Présidence de Régis Marcon, le Championnat du Monde de Pâté Croûte, qui s’est déroulé le 5  décembre 2016 à la maison M. Chapoutier à Tain l’Hermitage, a été remporté par Jérémy DELORE, de La Ferme du Poulet, hostellerie de charme à Villefranche-sur-Saône (69). Sa recette : un pâté en croûte bressan à base de volaille de Bresse, ris de veau mariné au gène (marc de raisin en Beaujolais), foie gras de canard, noisettes, marinade au gène et gelée au gène. Ce pâté peut être goûté sur place ou commandé et emporté : 10 € la tranche, 150 € le pâté entier pour 20 personnes.
www.lafermedupoulet.com

fiche

Bocuse d'Or 2017: 30 ans déjà !

Thèmes imposés : volaille de Bresse et crustacés et assiette "100% végétale"

Fin janvier, le Bocuse d'Or célébrera ses 30 ans avec, pour nouveau présient, Jérôme Bocuse ! Le candidat français, le très discret Laurent Lemal chef au Domaine Riberach à Bélesta (66) devra, comme tous les concurrents, revisiter le fameux poulet aux écrevisses et composer un plat à partir d'une volaille de Bresse (fournie par le Comité Interprofressionnel de la Volaille de Bresse) et des crustacés -langoustines, homard bleu, homard américain, gambas ou écrevisses- (dont ce n'est pas vraiment la saison en janvier) fournis, eux, par Métro. Tous comme les petits légumes qui devront être les éléments uniques de l'assiette "100% végétale" de l'autre épreuve. Heureusement, pour satisfaire leur besoin de "local" et de "saison", les chefs, qui viennent du monde entier, auront droit de personnaliser leur création avec deux végétaux qu'ils apporteront de chez eux et qu'ils ajouteront à la "liste" Métro. Gageons que le "gargouillou" de Michel Bras va inspirer pas mal de monde !

fiche

Mon Abonnement

Mot de passe oublié ?

Recherche Produits

Coqs d'Or
Nouveau dans le Guide



Les Coqs d'Or 2017

Les Coqs d'Or 2017

Champagne
Charles Clément

Champagne <br> Charles Clément

Vignerons Catalans

Vignerons Catalans

image description