Bannière animée 2

Le fromage de tête couronné

Denis Tamion a gagné l'oreille d'or

Comme chaque année, le concours des fromages de tête parrainé par le comédien Antoine Duléry a généré beaucoup d'émotions gourmandes. C'est Denis Tamion, charcutier à Noailles (16 place du Marché), dans l'Oise, qui a remporté l'Oreille d'Or... Bravo à lui ! Les Gourmands vont se presser pour déguster cette petite merveille de la charcuterie française.

fiche

Le Bellis à Constantine

Gaëtan Cossoul a fait un tabac avec son moelleux au chocolat

Invité à Constantine en Algérie lors de l'opération Good France, Gaëtan Cossoul, Le Bellis à Mimizan, a fait un tabac à l'Institut Français avec son irrésistible Fondant au chocolat qui lui vaut un Coq d'Or depuis 2013. Tout le monde s'est régalé et les enfants ont pris un cours très gourmand. Et la presse unanyme a célébré ses mérites : http://mobile.lexpressiondz.com/actualite/288981-gaetan-cossoul-quand-la-passion-se-mele-au-savoir-faire.html
Et pour ceux à qui tout cela donne envie de ce fondant, ou d'un gâteau basque, de chocolats.... : www.lebellis.com

fiche

La cuisine de Stéphane Jego à domicile

Terrine, riz au lait et autres délices de l'Ami Jean

Pas envie de sortir mais appétit pour un bon repas cuisiné par le meilleur chef de la bistronomie parienne, Stéphane Jego de l'Ami Jean : aucun problème, il suffit de commander au plus tard avant 18 h la veille et de passer chercher votre diner. Au choix, le menu en trois ou quatre services à 28 ou 32 € par tête, la fameuse terrine maison (18 € pour 6/8), l'exquise soupe de maman Philomène, le foie gras... et l'incontournable riz au lait et ses accompagnements (20 € pour 2). Un des meilleurs plans de la capitale !
L'Ami Jean, 27 rue Malar, 75007 Paris

fiche

Boutique Pierre Hermé à La Mamounia

Le plus célèbre hôtel du Maroc accueille le plus célèbre pâtissier français

En décembre, tel le Père Noël, Pierre Hermé est arrivé à Marrakech avec ses macarons, ses millefeuilles et autres pâtisseries dans une somptueuse boutique au sein du plus bel hotel de la ville, le célébrissime La Mamounia. Les gourmands y trouvent toutes les spécialités du très grand professionnel mais aussi quelques créations locales. Et pourront ainsi déguster un Ispahan à Marrakech ! Un vrai rêve ! D'autant que les restaurants de l'hôtel ont également mis leur pâtisserie sous la houlette de Pierre Hermé.

fiche

Le Grand Pan s'offre une Suite

Sur deux étages, avec une grande table d'hôtes

Après le Grand Pan qui a fété ses 10 ans en 2017, et le Petit Pan, juste en face, ouvert en 2013, Benoit Gauthier s'offre une troisième table sous la forme d'une Suite (communiquant avec le restaurant) composée d'un rez-de-chaussée avec salon et bibliothèque et un sous-sol pouvant accueillir une trentaine de personnes pour un petit-déjeuner, un repas d'aniversaire, une fête entre fans de rugby (il y a un grand écran), un apéro avec les collègues... bref, c'est comme on veut ! Et, dans l'assiette aussi : comme au Grand Pan, on partage des côtes de porc, de veau ou de boeuf avec les divines frites maison, la petite salade parfaite mais on peut aussi imaginer autre chose : voir avec le chef.
20 rue Rosenwald, 75015 Paris, tél. : 01 42 50 02 50 legrandpan@gmail.com

fiche

Gérald Passédat au Lutetia

Un Marseillais sur la Rive Gauche parisienne

C'est donc Gérald Passédat, triple étoilé au Petit Nice à Marseille, également aux commandes des restaurants du Mucem et d'Albertine sur les Docks comme du restaurant Louison de la Villa Coste, qui tiendra les manettes de la Brasserie du Lutetia, le grand palace de la Rive Gauche. Ouverture au printemps (en mai si l'on en croit le calendrier des réservations du site internet), après quatre ans de travaux, pour cet hotel historique désormais propriété du groupe The Set Hotels. Entièrement repensée, la Brasserie Lutetia retrouvera sa forme originelle de 1910 sur deux étages et une terrasse et accueillera jusqu’à 180 personnes. A proximité de la mezzanine, les clients pourront découvrir une salle à manger privatisable pour des déjeuners ou dîner ainsi qu’un patio à ciel ouvert mitoyen à un bar disposant d’un fumoir : lieu idéal pour les amateurs de cigares. Pour la carte, il faut attendre un peu avant de découvrir son contenu. www.hotellutetia.com

fiche

Ouverture du Printemps du Goût à Paris

Tout en haut du Printemps de l'Homme

Nouveau haut-lieu (à tous les sens du terme puisqu'il a vue sur les toits de Paris) de la gourmandise à Paris : le Printemps du Goût a ouvert, ce 10 janvier 2018. Avec quelques jolis noms de producteurs (que le service de presse juge "inconiques" mais... nous n'irons pas jusque là !) comme Dubernet, la Maison du Chocolat, Byzance, Lomi, la Juicerie, Balme ou le Palais des Thés, et une "place du marché" avec un restaurant de 260 places confié aux mains expertes d'Akrame Benallal, Gontran Cherrier, Laurent Dubois et Christophe Michalak. Très parisien tout ça ! Ce qui fait penser que c'est un magasins destiné plus aux touristes qu'aux Parisiens. Mais attendons d'en découvrir plus. Bientôt nous irons faire nos courses et ... on vous racontera.
64 bd Haussmann, Ouvert du lundi au samedi de 9h35 à 20h (20h45 le jeudi) et le dimanche de 11h à 19h.
Plus d'infos sur www.printemps.com

fiche

Jambons ibériques: législation à connaître

Jabugo, bellota, montanera : un cochon y retrouve difficilement ses petits !

Rappel utile à tous de la nouvelle législation mise au point par les Espagnols pour clarifier un peu ce monde si confus du jambon ibérique ! L’utilisation du mot « bellota » (gland) comme de l’expression « pata negra » est désormais strictement réservée aux jambons de porcs 100% de race ibérique qui ont passé 60 jours minimum en « montanera » (sous les chênes dans les collines) pendant la saison des glands soit entre octobre et mars et sans apport de céréales. Avant d’être abattus, à 14 mois minimum mais parfois plus de deux ans, immédiatement après avoir pris au moins 46 kilos pendant ce « séjour à la montagne ». Problème : après des années de croisements, il n’existe plus beaucoup de porcs 100% ibériques (et certains pros de la filière disent même que 75%, c’est bien meilleur !) et il n'est facile de contrôler tous ces cochons. Autre changement : le mot « recebo » est remplacé par « de cebo » (alimentation traditionnelle) ou, mieux, « de cebo de campo » (alimentation traditionnelle en plein air).
Pour s’y retrouver, quatre couleurs de cachets inviolables : noir pour le « bellota 100% iberico », rouge pour le « bellota iberico », vert pour le « de cebo de campo iberico » et blanc pour le « de cebo iberico ».
Pour les amateurs, le choix n’en est pas beaucoup plus facile. L’important est de rester calme et de goûter en se méfiant de tous les baratineurs qui vendent n’importe quoi hors de prix, gonflant le temps de vieillissement du jambon jusqu’à 36 mois voir 4, 5 ou même 6 ans (du grand n’importe quoi, la plus part des jambons ayant atteint leur summum avant trois ans) et racontant que ces pauvres cochons n’ont mangé toute leur vie que des glands (qui ne se trouvent dans la nature que pendant 3 mois). Un jambon entre 75 et 100% ibérique, tiré d’un porc fini aux glands dans la montanera et abattu, donc, en hiver, qui aura vieilli dans de bonnes conditions deux bonnes années peut être superbe. Mais les vrais amateurs savent aussi qu’un « de cebo » bien fait peut faire le succès gourmand de leurs apéros et à moindre frais.

fiche

Le 8ème Championnat du Monde de Pâté Croûte

remporté par Jérémy Delore

Placé sous la Présidence de Régis Marcon, le Championnat du Monde de Pâté Croûte, qui s’est déroulé le 5  décembre 2016 à la maison M. Chapoutier à Tain l’Hermitage, a été remporté par Jérémy DELORE, de La Ferme du Poulet, hostellerie de charme à Villefranche-sur-Saône (69). Sa recette : un pâté en croûte bressan à base de volaille de Bresse, ris de veau mariné au gène (marc de raisin en Beaujolais), foie gras de canard, noisettes, marinade au gène et gelée au gène. Ce pâté peut être goûté sur place ou commandé et emporté : 10 € la tranche, 150 € le pâté entier pour 20 personnes.
www.lafermedupoulet.com

fiche

Une visite de saison : les Ateliers Weiss à Saint-Etienne (42)

Tout, tout, tout sur le chocolat

Au coeur de la chocolaterie, créée à Saint-Etienne en 1882, Weiss a récemment inauguré un bel atelier avec exposition permanente dévoilant les secrets de la longue fève brune, de la cueillette à la tablette, expliquant les métiers et les savoir-faire, mais aussi des expositions temporaires... ayant un lien avec la gastronomie, bien sûr. Une "passerelle de la chocolaterie" permet de plonger dans l'univers de la fabrication du chocolat et de se régaler les yeux et les narines. Une boutique tentatrice et un espace restauration au comptoir complètent cet ensemble très gourmand à visiter sans hésiter.
Les Ateliers Weiss
1 Rue Eugène Weiss 42000 Saint-Etienne, www.weiss.fr

fiche

Mon Abonnement

Mot de passe oublié ?

Recherche Produits

Coqs d'Or
Nouveau dans le Guide



Les Coqs d'Or 2019

Les Coqs d'Or 2019

Champagne
Charles Clément

Champagne <br> Charles Clément

Miss Pô a... délicieusement goûté

Miss Pô a... délicieusement goûté

Vignerons Catalans

Vignerons Catalans

UN FILM NATURE
par Michel Dovaz

UN FILM NATURE  <Br> par Michel Dovaz

Du neuf en boutique: Oteiza Bordeaux déménage

Du neuf en boutique: Oteiza Bordeaux déménage

image description