Bannière animée 2

IGP pour la gâche vendéenne

Une viennoiserie bien typée à savourer à Pâques

Viiennoiserie de forme ovale, dorée et scarifiée sur le dessus, pesant 300 grammes et présentée de manière individuelle sous sachet et non tranchée, la gâche vendéenne a obtenu son IGP. Riche en beurre, sucre et oeufs, elle se différencie par la présence obligatoire de crème fraîche et la longue fermentation de la pâte d'où une mie serrée de couleur homogène, une saveur lactée spécifique et une texture fondante en bouche. La gâche vendéenne est fabriquée en Vendée mais également sur toute la partie située au sud de la Loire pour les départements de la Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire ainsi que sur la partie ouest des Deux Sèvres et la partie nord de la Charente Maritime. A l’origine produit festif fabriqué à l’occasion des fêtes pascales, la gâche était et est toujours un élément incontournable des fêtes de mariage : on l'appèle aussi « gâteau de la mariée » car elle se consomme à la fin du banquet.

fiche

UN CHEF AU PAYS DES GRANDS HOMMES

La vie "vraie" de Joël Robuchon

« Comment je suis devenu chef » : de sa naissance à Poitiers à son ascension au paradis étoilé de la cuisine internationale, Joël Robuchon raconte une vie qui n’a rien d’un conte de fées même si elle le mène au sommet. Travail, sérieux, rigueur sont les maîtres-mots de cette aventure. Un livre à offrir à tous les ados qui se sentent pousser des ailes cuisinières afin qu’ils restent ancrés à la terre tout en ne perdant rien de leur entrain... puisque l’histoire finit si bien ! On peut grimper au firmament du chef le plus étoilé du monde même si l’on est né à Poitiers dans une famille modeste. Dans cette collection consacrée aux « génies » et destinée aux adolescents, Joël Robuchon cotoie Steve Wozniak, le co-fondateur d’Apple, et le génie des maths Masha Gessen. Pour ceux qui disent "quand je serai grand, je serai chef ou trader". Une histoire d'avenir.
Editions Globe, 14,50 €

fiche

Hospices de Beaune : record battu

La 153ème Vente aux enchères a atteint... 6.305.002 € !

Miracle en temps de crise : le montant total des enchères frais inclus a battu tous les records. Et, pour la première fois, la Pièce des Présidents a été achetée par un amateur chinois pour la "modique" somme de 131.000 €. Les enchères d'un grand nombre de pièces sont montées à plus de deux fois le niveau d'estimation. Plus d'infos sur www.christies.com

fiche

IGP pour le poulet et le chapon des Cévennes

Des volailles cévenoles reconnues depuis plus d'un siècle

Le poulet des Cévennes ou chapon des Cévennes présente des pattes longues et se caractérise par une chair et des muscles fermes. Sa viande est juteuse et non grasse.
Il peut être élevé dans 426 communes réparties sur les départements de l’Ardèche, du Gard, de l’Hérault et de la Lozère. Son alimentation du poulet doit être composée au minimum de trois céréales. Son mode d’élevage en plein air est réalisé dans un cadre géographique naturellement pentu, rocailleux et arboré, typique du Pays Cévenol, qui met en avant ses qualités de résistance physique du poulet des Cévennes ou chapon des Cévennes. La durée d’élevage du poulet des Cévennes et de 84 jours minimum, celle du chapon de 150 jours minimum.

fiche

AOP pour l'oignon de Roscoff

Le bel et bon oignon rose est protégé par une appellation d'origine

L’« Oignon de Roscoff » est un oignon de garde. Les tuniques externes des bulbes sont sèches, elles présentent une couleur rosée à rosée-cuivrée, les écailles internes sont blanches à faiblement rosées et présentent une bordure rosée. C’est un oignon d’un calibre compris entre 30 et 80 millimètres de diamètre, de forme allant du rond-allongé au rond-aplati. Sa queue est solidement fixée au bulbe par le collet et mesure au moins 5 centimètres. Il est récolté avant dessèchement complet des fanes, ce qui lui confère son caractère juteux et sa saveur sucrée peu piquante. Avant le conditionnement, chaque oignon est pris en main pour un nettoyage et un tri qui garantissent la qualité et la typicité des produits mis en marché. Il est souvent présenté en tresses où les oignons sont rangés par ordre décroissant de taille jusqu’à un gros oignon terminal appelé « penn kapiten ». Pour les oignons commercialisés en contenant rigide, chaque oignon est identifié par l’apposition d’une vignette autocollante. L’« Oignon de Roscoff » se conserve naturellement, sans traitement anti-germinatif. Il est produit sur 24 communes du Haut-Léon, au nord du département du Finistère, le long du littoral de la Manche bénéficiant ainsi d’un climat océanique particulièrement doux et de sols souvent recouverts d’épais dépôts limoneux. Ces conditions ont permis le développement des cultures d’oignons depuis le 17ème siècle. L’« Oignon de Roscoff » a acquis une notoriété au 19ème siècle avec l’exportation d’une grande partie de la production vers la Grande-Bretagne par les « Johnnies », surnom donné aux producteurs d’oignons qui tressaient et vendaient au porte à porte leur récolte. Le savoir-faire propre à la culture de l’« Oignon de Roscoff » s’est maintenu jusqu’à nos jours dans cette aire géographique.
Les chiffres : en 2012, 135 producteurs, 100 hectares, production de 3000 tonnes.

fiche

La renaissance du crêmet d’Anjou

Le goûter c'est l'adopter

« C’est un régal des Dieux ! » disait Curnonsky, natif d’Angers et donc grand connaisseur en crêmet d’Anjou. Un subtil mélange de crème fraîche fouettée et de blanc d’œuf battu qui peut se consommer salé (avec du saumon fumé par exemple) ou sucré accompagné de quelques fruits rouges, de confiture ou encore de coulis. Un petit bijou de gourmandise, moulé et égoutté dans un cœur en faïence, à ne pas confondre avec le crêmet de Nantes (un délicieux vendu chez Beillevaire, Coq d’Or du Guide des Gourmands) qui contient, lui, du fromage blanc à l’égal du fontainebleau. Dans la famille de ces régals aériens et crémeux, le crêmet d’Anjou a suscité une passion chez une jeune femme de vigneron du Saumurois (Le Manoir de la Tête Rouge à Puy Notre-Dame, www.manoirdelateterouge.com ), Sophie Reynouard, qui vend les jolis moules fabriqués à la main par Karin Chopin-Lolliérou accompagnés de la recette originale, de quelques gazes (pour l’égouttage) et d’idées pour varier les plaisirs (22 € le coffret avec 2 moules, 39 € avec 4 moules). Un dessert exquis, vite fait et d’un raffinement extrême.

fiche

Pré-salé de la baie de Somme

C'est le 200ème produit agroalimentaire français reconnu par l'Europe

AOP, appellation d'origine protégée pour l'agneau de pré-salé de la baie de Somme qui devient ainsi le 200ème produit agroalimentaire français (hors vins et spiritueux) a être reconnu par la Commission Européenne. Il s'agit d'un agneau d'un minimum de 135 jours, engraissé pendant 75 jours au moins, sur les pâturages côtiers régulièrement recouverts par la mer. Cet agneau est produit depuis le XVème siècle (au moins). Malheureusement, c'est un produit rare : seulement 10 éleveurs pour 1611 agneaux commercialisés dans 60 boucheries et restaurants. Et c'est un animal saisonnier, vendu uniquement de juillet à novembre. Si vous en trouvez, n'hésitez pas, goûtez-le. Infos sur www.inao.gouv.fr

fiche

Gruyère AOP et Gruyère IGP

L'un est suisse, l'autre français

Tandis que le gruyère suisse, né dans la région de la Gruyère, dans les cantons de Vaud, Fribourg, Neufchâtel, Jura et quelques communes du canton de Berne, et reconnu AOC depuis 2001 transformée en AOP européenne en 2012, revendique son authenticité, le guyère français, produit dans pas moins de 12 départements, de la Haute-Marne à l'Isère, a réussi à obtenir une IGP (indication géographique protégée). Mais le consommateur aurait tord de les confondre. Certes les deux gruyères sont des pâtes dures au lait cru de vache mais c'est à peu près tout ce qui les rassemble : le premier n'a pas de trou, mais il est affiné entre 5 et 18 mois sur des planches d'épicea ce qui donne couleur et saveur intense à sa pâte; le second est affiné "au moins 120 jours", ce qui ne fait que 4 mois, et son goût moins prononcé plait à certains mais pas forcément aux grands amateurs. Il est parfait, en râpé, sur les gratins... Reste que cette IGP nous protège des gruyères bretons !
Pour tout savoir sur le vrai gruyère de la région de Gruyère : www.gruyere.com

fiche

IGP pour l'ail fumé d'Arleux

Une spécialité du Nord enfin reconnue

L’ail fumé d’Arleux est produit dans 62 communes du bassin d’Arleux à cheval sur les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Il se présente sous forme de tresses d’ail d’une couleur allant du brun roux léger au brun foncé qui peuvent réunir de 10 à 120 têtes et parfois de 3 têtes seulement. Les variétés utilisées sont de type « Ail du Nord ». Le séchage des têtes d’ail s’effectue avec les fanes, permettant ainsi la confection à la main des tresses. Le fumage, qui a lieu après le tressage, est réalisé dans un fumoir d’une température inférieure à 42°C et dure au moins 7 jours. La très longue conservation de l’ail (parfois plus d’1 an) est obtenue par ce fumage lent issu de matériaux (tourbe, lignite, courte-paille et sciure) traditionnellement utilisés dans la région d’Arleux. Chaque producteur choisit parmi ces matériaux pour constituer son mélange, donnant à son ail un fumage qui lui est propre. Il s’agit d’un produit régional ancien et réputé, les premiers textes mentionnant l’ail fumé d’Arleux datant de 1804. Le Guide des Gourmands compte depuis toujours deux bonnes adresses d'ail fumé d'Arleux à la saveur étonnante. Idéal pour mitonner une volaille aux gousses d'ail au goût particulier.

fiche

Les dîners insolites du Patrimoine : le succès !

Nouvelle saison avec 150 dîners de la Champagne à l'Alsace en passant par la Lorraine

Château des Lumières à Lunéville, Musée de la Cour d'Or à Metz, Centrale Hydroélectrique de Kembs, Musée des Beaux Arts de Châlon-en-Champagne, Museum Aquarium de Nancy... les lieux sont souvent superbes, toujours étonnants et les repas mis en scène par de grands noms des arts de la table et par des chefs de talent, parfois étoilés. Bref, tout est réui pour que les convives passent un moment mémorable ! Cette nouvelle saison fait appel à 53 lieux exceptionnels qui vont du château au musée en passant par des sites industriels et à une trentaine de chefs de talent. Un joli cadeau à offrir (ou à s'offrir) : de 35 à 125 €. Programme détaillé et réservations sur dinersinsolites.com

fiche

Mon Abonnement

Mot de passe oublié ?

Recherche Produits

Coqs d'Or
Nouveau dans le Guide



Les Coqs d'Or 2020

Les Coqs d'Or 2020

Champagne
Charles Clément

Champagne <br> Charles Clément

Périgord Attitude

Périgord Attitude

Du neuf en boutique: Pariès à Espelette

Du neuf en boutique: Pariès à Espelette

Miss Pô a... délicieusement goûté

Miss Pô a... délicieusement goûté

UN FILM NATURE
par Michel Dovaz

UN FILM NATURE  <Br> par Michel Dovaz

Marie.net

Marie.net

image description