Profitez des Semaines aux P'tits Oignons

Pour retrouver la bonne vieille soupe à l'oignon

Avec l'automne et ses premiers jours gris, on retrouve avec plaisir l'oignon, légume universel, entrant dans de nombreux plats du monde entier et jouant le premier rôle dans quelques spécialités bien de chez nous comme la gratinée à l'oignon, la purée Soubise, la tarte à l'oignon, la pissaladière, la compote d'oignon, l'entrecôte lyonnaise ou les oignons farcis. Mangez des oignons de nos régions : c'est la saison ! Et si vous voulez plus d'infos sur l'oignon www.oignon.info

fiche

"Menu-Mental" chez les Bouquinistes de Guy Savoy

Déjeuner ou diner dans une oeuvre d'art

Avant les murs étaient couverts de livres... aujourd'hui, ce sont des mots ! L'oeuvre "Menu-Mental" de Fabrice Hyber "dévore" le restaurant et lui donne une vie particulière, gourmande, amusante, appétissante et universelle, car si elle parle toujours de cuisine, c'est en plusieurs langues. De quoi animer un repas d'autant plus délectable que la carte a été revisitée par Guy Savoy et le chef Stéphane Perraud : retour aux fondamentaux avec des petits plats d'avant mis au goût du jour comme les maquereaux au muscadet, les oeufs mimosas, le lapin à la moutarde, le cochon de lait confit aux lentilles ou l'île flottante à la praline rose. Ce qui n'empêche pas les produits "tendance" d'être présents comme le carpaccio de poulpe, incontournable aujourd'hui à Paris ou la célèbre brioche aux fruits. Avec des formules à prix sage au déjeuner comme au dîner  - 29 € pour deux services, 36 € pour 3-, voilà de quoi attirer les gourmands !
Les Bouquinistes, 54, quai des Grands Augustins, 75006 Paris, tél.: 01 43 25 45 94 - www.lesbouquinistes.com
Ouvert 7/7 déjeuner et diner

fiche

Les vignerons entrent au Collège Culinaire de France

Une cinquantaine de vignerons de qualité déjà élus

Adoubés par un aéropage de sommeliers et de spécialistes du vin, une cinquantaine de vignerons viennent d'entrer dans le monde de moins en moins fermé des artisans producteurs de qualité du Collège Culinaire de France co-présidé par Alain Ducasse et Joël Robuchon qui compte déjà plus de 2000 restaurateurs et de 400 producteurs. Si la Bourgogne brille, pour l'instant, par son absence, Bordeaux est bien représenté et les autres régions plus ou moins, avec de beaux domaines connus et reconnus comme La Bégude à Bandol, Pouderous à Maury ou la maison Fleury en Champagne. Mais ce n'est qu'un début et la "carte des vins" va grandir, avec, on l'espère, de bons vignerons dans des appellations discrètes... que les restaurateurs ont bien besoin de découvrir. www.college-culinaire-de-france.fr

fiche

L'oenotourisme en pleine forme

10 millions de touristes dans les vignobles français en 2016

Alors qu’ils étaient 7,5 millions en 2009, les touristes venus à la découverte des vignobles français sont estimés à 10 millions en 2016, ce qui représente une croissance supérieure à 30% et une dépense globale de 5,2 milliards d’euros. Les vignobles préférés de ces 5,8 millions de Français et 4,2 millions d'étrangers sont dans l'ordre décroissant : Bordeaux (18%), Champagne, Alsace, Bourgogne, Val de Loire, Provence, Languedoc, Beaujolais... Certaines régions, comme le Roussillon, sont en plein développement de l'oenotourisme. Et l'on attend des chiffres aussi réconfortants pour l'agritourisme ou le tourisme gourmand : à part les traditionnelles visites des caves de Roquefort ou des productions de champignons près de Saumur et quelques accueils dans les mielleries ou élevages de truites, il n'y a pas encore grand'chose. Mais ça va venir ! Déjà, une agence de voyage, installée dans le vignoble du Beaujolais et baptisée "Terroirs des Hommes" propose de vous emmener à la cueillette du thé au Sri Lanka, du café en Colombie et du cacao en Equateur. Pourquoi pas la découverte de l'élévage des cochons dans la vallée des Aldudes, du porc ibérique en Extremadure, de la pêche aux ormeaux dans le Finistère ou de l'ostriculture dans l'étang de Thau ? Des idées, il y en a plein dans le Guide des Gourmands.
Tous les chiffres oenotourisme sur media.atout-france.fr

fiche

Une nouvelle Cantine à Pau

Un vrai repère de rugbymen à Bizanos

Retour sur sa terre natale pour Christian Etchebest, le Béarnais, qui vient d'ouvir sa septième Cantine avec la complicité de Jean-Bernard Hourçourigaray qui partage ses deux grandes passions : la cuisine et le rugby. Installée non loin du stade et baptisée "La Cantine de la Section" (la Section Paloise), gageons que cette nouvelle table conviviale et gourmande trouvera sans difficulté quelques piliers au sein des joueurs comme des supporters ! Pour la cuisine et l'ambiance... c'est dans la lignée des autres Cantines : sans chichis, bon et sympathique !
La Cantine de la Section, 4 avenue du Bataillon de Joinville, 64320 Bizanos, tél.: 05 59 33 71 79 OUvert du lundi au samedi et les dimanches de match
www.lacantinedutroquet.com

fiche

Coup de jeune gourmand au Dôme à Montparnasse

L'institution "marine" joue sur les mariages vins/plats

La très célèbre brasserie "marine" de Montparnasse fait souffler un vent de fraîcheur sur sa carte en proposant deux menus avec accords mets et vins. Jusqu'à fin décembre, huîtres plates (de notre Coq d'Or les Parcs de Saint-Kerber à Cancale) et creuses, gambas crues marinées, saint-jacques et millefeuilles se marient avec de jolis vins de Loire. Menu "léger", deux services, à 57 € et menu gastronomique, 4 services, à 120 €, vins et café compris. Le Dôme reste toujours l'une des rares maisons parisiennes où l'on puisse déguster, selon la saison, des produits rares comme les ormeaux, le foie de lotte, la bouillabaisse marseillaise, le homard bleu... Cadre désuet et service adorable ajoutent au charme de l'endroit.
108 bd du Montparnasse, 75014, tél.: 01 43 35 25 81

fiche

Boutique Pierre Hermé à La Mamounia

Le plus célèbre hôtel du Maroc accueille le plus célèbre pâtissier français

En décembre, tel le Père Noël, Pierre Hermé est arrivé à Marrakech avec ses macarons, ses millefeuilles et autres pâtisseries dans une somptueuse boutique au sein du plus bel hotel de la ville, le célébrissime La Mamounia. Les gourmands y trouvent toutes les spécialités du très grand professionnel mais aussi quelques créations locales. Et pourront ainsi déguster un Ispahan à Marrakech ! Un vrai rêve ! D'autant que les restaurants de l'hôtel ont également mis leur pâtisserie sous la houlette de Pierre Hermé.

fiche

Ouverture du Printemps du Goût à Paris

Tout en haut du Printemps de l'Homme

Nouveau haut-lieu (à tous les sens du terme puisqu'il a vue sur les toits de Paris) de la gourmandise à Paris : le Printemps du Goût a ouvert, ce 10 janvier 2018. Avec quelques jolis noms de producteurs (que le service de presse juge "inconiques" mais... nous n'irons pas jusque là !) comme Dubernet, la Maison du Chocolat, Byzance, Lomi, la Juicerie, Balme ou le Palais des Thés, et une "place du marché" avec un restaurant de 260 places confié aux mains expertes d'Akrame Benallal, Gontran Cherrier, Laurent Dubois et Christophe Michalak. Très parisien tout ça ! Ce qui fait penser que c'est un magasins destiné plus aux touristes qu'aux Parisiens. Mais attendons d'en découvrir plus. Bientôt nous irons faire nos courses et ... on vous racontera.
64 bd Haussmann, Ouvert du lundi au samedi de 9h35 à 20h (20h45 le jeudi) et le dimanche de 11h à 19h.
Plus d'infos sur www.printemps.com

fiche

Gérald Passédat au Lutetia

Un Marseillais sur la Rive Gauche parisienne

C'est donc Gérald Passédat, triple étoilé au Petit Nice à Marseille, également aux commandes des restaurants du Mucem et d'Albertine sur les Docks comme du restaurant Louison de la Villa Coste, qui tiendra les manettes de la Brasserie du Lutetia, le grand palace de la Rive Gauche. Ouverture au printemps (en mai si l'on en croit le calendrier des réservations du site internet), après quatre ans de travaux, pour cet hotel historique désormais propriété du groupe The Set Hotels. Entièrement repensée, la Brasserie Lutetia retrouvera sa forme originelle de 1910 sur deux étages et une terrasse et accueillera jusqu’à 180 personnes. A proximité de la mezzanine, les clients pourront découvrir une salle à manger privatisable pour des déjeuners ou dîner ainsi qu’un patio à ciel ouvert mitoyen à un bar disposant d’un fumoir : lieu idéal pour les amateurs de cigares. Pour la carte, il faut attendre un peu avant de découvrir son contenu. www.hotellutetia.com

fiche

Le Grand Pan s'offre une Suite

Sur deux étages, avec une grande table d'hôtes

Après le Grand Pan qui a fété ses 10 ans en 2017, et le Petit Pan, juste en face, ouvert en 2013, Benoit Gauthier s'offre une troisième table sous la forme d'une Suite (communiquant avec le restaurant) composée d'un rez-de-chaussée avec salon et bibliothèque et un sous-sol pouvant accueillir une trentaine de personnes pour un petit-déjeuner, un repas d'aniversaire, une fête entre fans de rugby (il y a un grand écran), un apéro avec les collègues... bref, c'est comme on veut ! Et, dans l'assiette aussi : comme au Grand Pan, on partage des côtes de porc, de veau ou de boeuf avec les divines frites maison, la petite salade parfaite mais on peut aussi imaginer autre chose : voir avec le chef.
20 rue Rosenwald, 75015 Paris, tél. : 01 42 50 02 50 legrandpan@gmail.com

fiche

Mon Abonnement

Mot de passe oublié ?

Recherche Produits

Coqs d'Or
Nouveau dans le Guide



Les Coqs d'Or 2018

Les Coqs d'Or 2018

Champagne
Charles Clément

Champagne <br> Charles Clément

Aurore et Charly font le tour du monde

Aurore et Charly font le tour du monde

Vignerons Catalans

Vignerons Catalans

AU SECOURS !!!
par Michel Dovaz

AU SECOURS !!!  <Br> par Michel Dovaz

Edition et impression

Edition et impression

image description