Bannière animée 2

Balades

Regard gourmand sur des villes ou des pays qui méritent d'être savourés

ESCALE EN CÔTE D'OPALE

Là où le ciel et la mer prennent des nuances de porcelaine

Entre la frontière belge et la baie de Somme, cette Côte aux mille nuances de gris qui étale ses longues plages dominées tantôt par dunes tantôt par des falaises n’a pas fini de séduire les amateurs de paysages paisibles et de balades revigorantes. Ici, tout est le contraire du bling-bling, du surfait, des paillettes : c’est le vrai, les nuages ou le ciel bleu, la mer calme ou violente, la pluie ou le beau temps. Mais ici, même quand souffle la tempête, on respire, chacun à son rythme, à pied, à cheval, à vélo, en char à voile…  Ne pas rater la balade sur le site naturel des deux caps, le Gris Nez et le Blanc Nez !

Les charmes intemporels de Wimereux


A quelques kilomètres au nord de Boulogne, une petite ville du bord de mer, pas si ancienne qu’on pourrait le croire puisqu’elle est née avec le chemin de fer mais qui conserve le charme tranquille des stations balnéaires d’antan. Deux fois ravagée par la fureur des hommes en raison de sa proximité avec la côte britannique, Wimereux a pourtant gardé un joli trésor : des villas Belle Epoque gaiement colorées que l’on s’amuse à découvrir au fil des rues. Une raison de plus de se poser sur cette côte très prisée des Belges comme des Anglais mais que peu de Parisiens connaissent, eux qui sont toujours tentés d’aller vers le Sud. Pourtant, à 2 h de train de la capitale, c’est une bien sympathique balade !

Toutes les chambres avec vue mer

Lever du jour depuis la chambre
Lever du jour depuis la chambre

Sur la jetée, face à la Manche, l’hôtel Atlantic dont toutes les chambres donnent sur la mer… vraiment, droit devant. De la chambre on ne voit que la mer et rien qu’elle ! A marée basse, quelques promeneurs, un chien qui joue dans l’eau, des voiliers tirés par un tracteur… et au loin de gros bateaux qui animent l’horizon. Certes, c’est un hôtel quatre étoiles  (à un prix de quatre étoiles : à partir de 147 € la nuit  www.Atlantic-Delpierre.com ) mais l’on s’y sent particulièrement bien. Du lever du jour au coucher du soleil, on peut admirer les lumières, écouter la mer, profiter du Spa ou aller se régaler au restaurant de l’Hôtel, la Liégeoise, ou à la brasserie, l’Aloze, selon le temps et la faim.

Une cuisine intergénérationnelle


Père et fils jouant du piano en duo et avec le sourire : un bonheur qui se lit dans les assiettes ! Alain et Benjamin se ressemblent, c’est indéniable et leur plaisir de vivre n’est pas dissimulé. D’où une cuisine précise mais décomplexée, associant les traditions, de  grands produits régionaux et des techniques classiques comme le sabayon  à une précision contemporaine des cuissons –si importante sur les produits de la mer- et à des notes très « tendance » comme la betterave marinée qui accompagne le haddock, l’ail des ours et le galanga qui animent le filet de sole ou le chou rouge qui colore le dessert. Bref, chez les Delpierre, on s’amuse tout en restant sérieux et les gourmands ne s’en plaignent pas. Mention spéciale pour Valéry Deceuninck, le sommelier plein d’humour (qualité rare dans une profession qui a souvent tendance à se prendre trop au sérieux) qui parle joliment des vins qu’il aime dont un côtes catalanes blanc 2015 du Clos des Fées et un bandol rouge 2013 de Pibarnon. Là aussi le sourire est au rendez-vous ! (menu découverte à 90 €).
Côté brasserie, on se bouscule pour savourer quelques huîtres, des saint-jacques au foie gras, un poisson de la pêche, un risotto…. (plat à 16 €, menu à partir de 20 €).

Maman les p’tits gâteaux….


Sans quitter Wimereux, les gourmands peuvent se rendre sur les hauteurs, pour visiter l’atelier de Sophie Farrugia et se régaler de ses petits gâteaux mitonnés sans conservateur ni colorant, avec de la farine bio, des œufs et autres ingrédients venus de la région et, surtout, peu de sucre, juste ce qu’il faut, pas plus !  Des souvenirs de voyage à rapporter sans hésiter et en étant sûr de plaire d’autant que ces gâteaux s’appellent « P’tit boulonnais » (macarons secs aux amandes) ou « Dunes de Wissant » (mini-meringues en trois versions dont une café/chicorée totalement irrésistible). Et font souvent appel aux grandes spécialités régionales comme le genièvre de Houlle, la chicorée et, même, le maroilles (pour des biscuits salés délicieux).Speculoos et gaufres exquises mais aussi de bons petits croûtons faits avec du pain maison complètent cette gamme de vrais produits locaux ! www.ptitsgateauxartisanaux.fr

Boulogne, la capitale du hareng


Voilà des siècles que la ville de Boulogne-sur-mer  ne peut se passer des harengs et, après la reprise par Hervé Diers et la remise en état et en marche des anciens fumoirs, la maison J. C.David, Coq d’Or du Guide des Gourmands depuis plus de 10 ans, est devenue la reine de la ville et surtout de son port de pêche. Ici sont fumés des harengs péchés dans eaux froides de Norvège (ce qui leur confère une chair bien ferme et fondante) mais aussi de l’églefin d’Islande pour faire du haddock, du saumon d’Irlande ou de Norvège pendu à la ficelle et des maquereaux. On ne visite pas l’atelier mais on trouve aisément chez tous les bons poissonniers les filets de harengs doux, les kippers, le haddock coloré au roucou ou blanc et l’excellent saumon  que l’on reconnaît à leur étiquette ovale jaune et rouge. www.jcdavid.fr

Et le paradis des fromages


Autre Coq d’Or du Guide des Gourmands et, lui, depuis près de 25 ans, Philippe Olivier est issu d’une famille de fromagers normands. Aujourd’hui, c’est son  fils Romain qui dirige la maison et a installé ses chambres d’affinage dans un bâtiment moderne et superbement pensé pour mener au mieux la finition de ses fromages de différentes catégories faisant appel à des micro-organismes différents. Des fromages sélectionnés chez les meilleurs producteurs de la région mais aussi de la France entière. Et qui une fois parfaitement à point vont partir sur les plus grandes tables étoilées  comme celle des Delpierre. Et dans les boutiques Philippe Olivier à Boulogne, à Lille et ailleurs. Ne ratez pas la très vieille mimolette française,  le vieux boulogne, le maroilles, la boulette de cambrai…  www.philippeolivier.fr

La Côte d’Opale gourmande…

Asperge et sole cuisinées par Benjamin Delpierre
Asperge et sole cuisinées par Benjamin Delpierre

…ce sont aussi les asperges de Ghyvelde (près de la frontière belge), les moules et  les soles, les différentes bières du Nord et celles du Pas-de-Calais, les inimitables sucettes de Berck plage, les petits gâteaux d’Hardelot, les pâtisseries de Dunkerque dont le fameux « doigt de Jean Bart »… mille raisons de revenir encore et encore sur la Côte d’Opale ! D’autant qu’on n’a jamais fini de se balader dans les dunes ni de courir sur  les longues plages de la Manche ou de la mer du Nord à l’atmosphère si particulière.  
De nombreuses adresses sur www.guidedesgourmands.fr


Mon Abonnement

Mot de passe oublié ?

Recherche Produits

Coqs d'Or
Nouveau dans le Guide



Les Coqs d'Or 2019

Les Coqs d'Or 2019

Champagne
Charles Clément

Champagne <br> Charles Clément

Miss Pô a... délicieusement goûté

Miss Pô a... délicieusement goûté

Aurore et Charly font le tour du monde

Aurore et Charly font le tour du monde

Vignerons Catalans

Vignerons Catalans

Coups de coeur Livre
More cooking...

Coups de coeur Livre <br>More cooking...

UN FILM NATURE
par Michel Dovaz

UN FILM NATURE  <Br> par Michel Dovaz

Marie.net

Marie.net

image description