Bannière animée 2

Balades

Regard gourmand sur des villes ou des pays qui méritent d'être savourés

LEÇONS DE CHOSES EN MAYENNE

Retour aux fondamentaux dans une campagne superbe

Des châteaux qui jouent à cache-cache dans le bocage, des vaches qui paissent une herbe verte et grasse, des petits villages au fond du vallon, des pommiers et poiriers en fleurs… Entre Normandie et Bretagne, ce département qu’on ne connaît pas assez bien, la Mayenne, s’offre aux amateurs de balades à la campagne et de retour à la réalité d’hier et d’aujourd’hui, de toujours. Une occasion unique de réviser les « leçons de choses » de l’enfance en découvrant des métiers et des lieux ancestraux qui permettent de mieux comprendre et apprécier les vrais produits gourmands, de reprendre contact avec les fondamentaux de la gastronomie. www.Mayenne-tourisme.com
Tous les jeudis de 10 à 11 h, sur France Bleue Mayenne (96.6), Bernard Christin fait la tournée des cordons bleus du département dans son camion-cuisine (ou food-truck pour les plus branchés) : une occasion de découvrir des spécialités locales si vous êtes dans le coin. Comme les « tourquettes », exquis petits anneaux de pâte à choux, mitonnées uniquement à la Pentecôte par Michel Gaulard, boulanger à Lassay-les-Châteaux.

Voyage sur la planète lait


A peine arrivés à Laval, plongeons dans l'univers du lait, le premier de tout gourmand mamifère : le superbe Lactopôle créé par Besnier, le plus grand musée laitier et fromager au monde! Une réussite qui mérite le détour. On prend son temps pour tout apprendre de la transfrmation du lait en fromage : de la vache (ou brebis ou chèvre) à l’assiette ! Pour découvrir les races de vaches laitières, les appellations d’origine et autres dénominations de qualité. Mais surtout pour admirer des centaines d’objets, depuis les pots à lait en toutes matières aux innombrables étiquettes de camembert en passant par les barattes à beurre et les bouteilles de lait. Sans oublier les pubs et objets publicitaires du groupe Lactalis. Un vrai régal ! 18 rue Adolphe Beck, 53000 Laval - www.lactopole.com

Petite fromagerie dans la prairie


Pour garder en bouche, le goût d’un bon fromage, tout simple mais très agréable, escapade dans le nord-est du département à Saint-Julien-des-Eglantiers près de Pré-en-Pail. Là, des troupeaux de belles normandes paissent dans de riches prairies fleuries et, dans leur ferme de La Trinité, Cécile Renard et Sylvain Souti, transforment leur lait bio en belles tommes, nature ou lavées au poiré (fine, fleurie, soyeuse et fondante en bouche) qu’ils affinent deux ou trois mois (de 14 à 15,20 € le kilo). Fromage blanc, crème crue et yaourts permettent aux gourmands de faire une cure de campagne, si fraîche et si bio ! Téléphoner avant de venir : 02 43 00 17 98.  En vente sur le marché de Laval, le samedi.

Sidre ou poiré ?


Le poiré justement, grande spécialité de la Mayenne, notamment de cette région Nord proche de l’Orne. A ne rater sous aucun prétexte. Qui ne connaît Eric Bordelet ? Coq d’Or du Guide des Gourmands depuis 20 ans, cet ancien sommelier de restaurant étoilé a repris la propriété familiale en 1992  et s’est mis à concocter cidre et poiré comme on fait du vin. Avec un soin tout particulier sur la sélection des variétés de pommes et de poires selon les terroirs mais aussi sur  la récolte manuelle, les fermentations, les assemblages… Résultat : des petites merveilles comme le Sidre (orthographe à l’ancienne) brut, brut tendre ou doux, le divin Sydre argelette tout en finesse et fraîcheur avec ses notes minérales et les poirés, Authentique ou Granit. Pour une fête, adoptez le fut de 5 litres de sidre « pression » : succès garanti. Et n’oubliez pas le calvados… Château de Hauteville 53250 Charchigné. www.ericbordelet.com

La farine et le pain


Meunier tu dors... souvenirs d’enfance encore au Moulin de Thévalles dont l’histoire remonte sur 10 siècles. Caché au fond de la vallée, au pied d’un beau château, tout près de Saulges, ce moulin à eau possède un mécanisme exceptionnel, fascinant, en état de marche, grâce auquel l’épeautre cultivé sur la propriété est réduit en farine par la seule force de l’eau. Les adultes sont aussi fascinés que les enfants devant cette superbe mécanique, preuve du génie humain. Il se visite du 1er mai au 1er octobre. www.moulin-de-thevalles.com De la farine au pain, il n’y a que quelques kilomètres pour se rendre au Fournil du Cèdre, place de l’Eglise à Saint-Pierre-sur-Evre où Laurent Gourdin et sa femme Yukari pétrissent et cuisent au feu de bois de bons pains, croustillants et goûteux. Agréables sablés au thé vert et petits pains japonais.

Tout bon le cochon bio


Pas de campagne française sans cochons et ceux que nous avons rencontrés dans la Mayenne sont roses et bio et vivent dans le sud-est du département à Préaux, élevés dans une paisible campagne par Olivier et Florbela Subileau qui les soignent avec amour et ne leur donnent que de bonnes choses à manger. Quand ils sont « à point », ces « paysans-charcutiers » transforment eux-mêmes leurs cochons roses en rillettes parfaites, pâté de campagne, pâté de foie, saucisses, découpes de viande fraîche… vendus sur place ou sans les villages des environs dans lesquels Florbela les apporte dans sa charcuterie/camionnette. La campagne dans ce qu’elle a de meilleur ! Les Cochons bio de Cicé, tél. : 02 43 98 60 58
C’est à Saulges, joli village proche de Préaux riche d’une ravissante chapelle ancienne, que nous avons pu déguster, au restaurant de l’hotel Hermitage, une savoureuse déclinaison de ces fameux cochons bio, du pied à l’oreille en passant par le poitrine : un moment chaleureusement recommandé à tous les gourmands. www.hotel-ermitage.fr

Les secrets du sureau


Plante mystérieuse réputée nocive (c’est vrai quand elle est crue mais fleurs comme baies, une fois cuites, sont, au contraire, très bénéfiques) d’où la méfiance de certaines personnes. Elles ont bien tort, car, outre sa saveur inimitable et pleine de charmes –fleurie ou fruitée selon le cas- le sureau est un antioxydant reconnu, notamment ses baies. Partout en France, cet arbuste sauvage fleurit au printemps, sur le bord des routes. En Alsace, on mange ses fleurs en beignet (un délice !) ou on en parfume le « fromage au sureau», une pâte à munster que l’on apprécie en juin/juillet pour ses arômes délicats de fleurs blanches. Certains en aromatisent le vinaigre ou la bière, le cidre ou la gelée de pomme, des sirops et quelques friandises. Mais, voici quelques courtes années, Bertrand Bouflet en a fait sa spécialité à part entière, en créant, à Soulgé-sur-Ouette, sa Maison du Sureau et, même en plantant le premier verger de sureau de France. Ce qui lui permet de créer des saveurs inédites autour du sureau : des sirops de fleur (blanc) et de baies (rouge presque noir), des jus, des confits, des confitures, des liqueurs, des condiments salés/sucrés et, même, des chocolats. Une maison que le Guide des Gourmands recommande depuis sa naissance ou presque. www.delicesdumaine.com


Mon Abonnement

Mot de passe oublié ?

Recherche Produits

Coqs d'Or
Nouveau dans le Guide



Les Coqs d'Or 2019

Les Coqs d'Or 2019

Champagne
Charles Clément

Champagne <br> Charles Clément

Miss Pô a... délicieusement goûté

Miss Pô a... délicieusement goûté

Vignerons Catalans

Vignerons Catalans

UN FILM NATURE
par Michel Dovaz

UN FILM NATURE  <Br> par Michel Dovaz

Marie.net

Marie.net

image description